Recherche d’entreprises

Candidats

Découvrez les offres d’alternance de nos entreprises partenaires !

> Voir les offres

Participe à une réunion d’info pour préparer ton inscription à GFS : tu y trouveras les informations sur les formations, les poursuites d’études, les différentes formules d’alternance et en prime, tu bénéficieras d’un coaching en recherche d’entreprise !

> Réserve ta place !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux et soyez informés en direct de toute l’actualité de votre école !

> Facebook
> LinkedIn
> Youtube

Les formules d’alternance

C’est un contrat de travail conclu avec une entreprise, le contrat de professionnalisation, dont la durée est comprise entre 6 et 24 mois selon la formation préparée.

La rémunération calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC ou du salaire minimum conventionnel et la formation est prise en charge par l’OPCA de l’entreprise.

Il n’y a aucun frais de formation pour le jeune.

> Découvrir la formule

C’est une convention de stage longue durée conclue avec une l’entreprise. Dans le cadre de cette formule, c’est l’entreprise qui finance la formation du jeune.

Le stage s’effectue sur un rythme d’alternance, comme la Formule Pro et le stagiaire perçoit une gratification de stage.

Il n’y a aucun frais de formation à prévoir pour le jeune.

> Découvrir la formule

Organiser sa recherche d’entreprises en alternance

 

Il n’y a pas de méthode miracle pour trouver un premier emploi en alternance mais les moyens d’optimiser ses chances et de gagner du temps existent.

Négliger une étape, c’est risquer de devoir revenir à la case départ.

Avant tout, il est absolument indispensable d’être conscient de ses atouts et de ses faiblesses afin d’améliorer ses performances et d’être prêt le moment venu à faire valoir ses talents.

Une recherche d’entreprises en alternance s’assimile à une véritable recherche d’emplois.

Coaching en recherche d’entreprises les mercredis après-midi

La réunion d’information et le coaching en recherche d’entreprises mis en place tous les mercredis de 14:00 à 17:00 à GFS vous donnent les clés d’une recherche d’entreprises réussie.

Lors de cette réunion, nous vous remettrons le Guide « Trouver un contrat de professionnalisation ». Ce guide a été conçu pour vous aider et vous accompagner tout au long des étapes de votre candidature à GFS. Vous pourrez y trouver de nombreux conseils et toutes les étapes d’une recherche d’entreprises efficace.

> Dates et inscription

Job Dating spécial Alternance 

Le Job dating est un procédé très efficace pour accélérer les processus de recrutement. Sous forme d’entretiens de 10 minutes, un premier contact s’effectue entre recruteurs et candidats. 

Une fois les entretiens terminés, un pot de clôture permettra à tous et à toutes d’échanger dans un contexte moins formel. En 2017, plus de 200 candidats ont participé à nos Job Dating.

L’alternance est un excellent moyen de mettre un pied dans l’entreprise pour nos étudiants, mais aussi une manière pour les entreprises de former eux-mêmes des employés qui répondront aux mieux à leurs besoins. Partant de ce constat, nous nous sommes fixé comme objectif d’être la passerelle entre élèves et recruteurs, deux entités qui ont parfois du mal à se rencontrer.

> Dates et inscription

Les étapes de votre recherche d’entreprises

Définir son projet professionnel est l’une des étapes les plus importante. Votre projet représente la justification de chacun de vos choix en matière de vie professionnelle. Mais c’est aussi la chose qui viendra le plus à évoluer avec vous, il est donc nécessaire de se poser régulièrement les bonnes questions pour sonder les changements qui vous correspondent mieux.

Apprenez à vous connaître :

Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce que je n’aime pas ? Qu’est-ce qui compte pour moi ? Qu’est-ce qui me guide (salaire, reconnaissance, service pour le bien commun…) ? Sont des questions de base pour déterminer les contours de votre profil professionnel.

Ajouter à cela l’avis de votre entourage, comment vous perçoivent-ils ? Vos expériences (personnelles, scolaires, associatives, professionnelles…) et ce qu’elles vous ont apportées et faîtes l’inventaire de vos compétences.

N’hésitez pas à rencontrer des conseillers d’orientation, ou de formation qui vous aideront à démêler toutes ces informations. 

Si tout ceci ne vous guidera pas obligatoirement sur LE métier fait pour vous, vous devriez déjà pouvoir identifier des domaines professionnels qui vous inspirent.

Soyez curieux :

Une fois un ou plusieurs domaines déterminés, renseignez-vous sur eux en profondeur. Découvrez les différents métiers qui le compose, interrogez des professionnels de ce domaine, faîte des recherches !

Un métier ne se réduit rarement qu’a ce qu’on connaît de lui, alors cherchez des témoignages, visiter des entreprises. De plus, il existe un grand nombre de métiers dont on n’imagine même pas l’existence et l’un d’entre eux est peut-être fait pour vous.

Cette étape à deux avantages, d’abord, elle vous permet de connaître toutes les possibilités qui vous sont offertes sur le marché du travail. Mais en plus, vous maîtriserez votre domaine professionnel, vous saurez définir les salaires moyens et vous aurez déjà une idée des missions qui vous seront confiées.

Projetez-vous :

Vous devez déterminer vos envies professionnelles futures, posez-vous des questions. Avez-vous besoin d’élargir vos compétences ou de les rendre pointues? Voulez-vous être sur le terrain, aller à la rencontre des clients et ou des collaborateurs régulièrement ? Ou préférez-vous rester au bureau ? Souhaitez-vous travailler à l’étranger ? Rester dans votre région ?

Chacune de ces questions vous en apprend plus sur vos envies d’évolution. Si le lieu est une exigence, il limitera les offres d’emploi par exemple. Des compétences plus pointues indiquent des formation et des possibilité d’évolution en fonction de votre niveau d’expertise.

Pour vous projeter, penser aussi en termes de plan de carrière : “En faisant ce métier, quelles sont mes perspectives d’évolution ?” 

Votre projet pourrait être de démarrer dans un secteur d’activité puis « d’évoluer vers une direction d’enseigne » ou simplement : « D’avoir une première expérience dans ce domaine avant de développer ma propre entreprise ». 

Le maître-mot de cette étape : « Trouvez votre fil rouge”. 

Vous devez être en mesure pouvoir répondre à la question « Quel est le lien, compréhensible par un autre que moi-même, existant entre mon projet actuel, mon premier poste, et ce que je souhaite faire par la suite ? » à la fin de cette étape.

  Évaluez votre projet :

Pour cela vous devez répondre à deux questions : est-il réaliste ? Est-il réalisable ? 

Un projet réaliste nécessite que le métier que vous visez ne soit pas en perte de vitesse, voire en train de disparaître. À l’inverse, restez à l’affût des nouvelles évolutions de votre secteur, de nouveaux métier se créent chaque jour. Surveillez la situation sur ce marché de l’emploi, rien n’est établi vous devez pouvoir rebondir.

Un projet réalisable quant à lui vous demande de regarder les différents profils recherchés pour votre métier visé et vérifier que votre niveau d’expérience est suffisant pour le poste. Attention : c’est le niveau de compétence et d’expérience que vous devrez déjà avoir au moment où vous postulerez.

Il est primordial d’être honnête avec vous-même en vous demandant quelles sont mes capacités et limites actuelles ? À quoi suis-je prêt à renoncer ? Mon profil, répond-il aux exigences du poste ? Ai-je les savoirs et les compétences nécessaires pour mener à bien mon projet ? Sinon, comment les développer ?

Après avoir répondu à tout ceci, vous aurez défini un projet professionnel viable, qui vous correspond et que vous pourrez porter devant vos recruteurs.

Pour une recherche fructueuse, vous aurez besoin de deux choses essentielles :

Un CV optimisé 

C’est à dire qui ne doit pas dépasser une page, qui sait aller a l’essentiel et qui parle de vous en temps que personne. 

Tout d’abord, un titre (généralement le nom du diplôme en préparation ou le nom du poste visé). Préciser succinctement qu’il s’agit d’une candidature en alternance, la durée du diplôme et l’école où vous passez ce diplôme.

Puis, arrivent les informations vous concernant, doivent figurer les informations de bases : nom, prénom, adresse postale, numéro de téléphone (Attention aux répondeurs qui ne sont pas professionnels!). Veilliez à indiquer aussi votre âge (et pas seulement votre date de naissance) car c’est une donnée importante pour le recruteur qui devra déterminer le type de contrat d’alternance. Une adresse mail professionnelle ( prénom.nom@domaine.com) que vous vérifiez régulièrement !
Précisez votre mobilité : Permis ou non, voiture personnelle ou non.

Une photo est fortement recommandée, sérieuses et récente (les photos de soirées ou de vacance, même recadrées sont à proscrire). 

Ensuite deux possibilités :

  • Si vous avez beaucoup d’expérience.

Trier les plus pertinentes, faîtes preuve de logique ! Ces expériences doivent retranscrire votre personnalité, mais aussi mettre en avant des missions en rapport avec le poste visé.

  • Dans le cas contraire.

 Décortiquez les activités qui mettront en valeur votre profil, vous trouverez des compétences à mettre en avant dans chaque activité (scolaire, associative, personnelle). Montrez qui vous êtes.

Enchaînez ensuite avec vos derniers diplômes obtenus, et concluez avec vos loisirs et centre d’intérêt, soyez précis ! Il s’agit de la partie qui en dis le plus sur vous et sur laquelle vous serez amené(e) à vous exprimer généralement

Une lettre de motivation pertinente

Tout comme le CV, elle doit faire tout au plus une page, elle ne sera lue que si votre profil à intéressé un recruteur. Soyez efficace, ne répétez pas votre CV, et mettez en avant les choses que vous avez apprises et qui sembles pertinentes.

L’idéal est de savoir a qui s’adressera cette lettre, pour lui écrire directement.

Votre lettre doit s’articuler selon trois paragraphes : Vous, Moi, Nous.

  • Vous: Montrez votre intérêt pour l’entreprise, parlez d’elle, de ce qui vous plaît, des choses importante la concernant.
  • Moi: Pourquoi avoir choisi l’alternance ? Vos principales matières étudiées dans le diplôme que vous préparez.
  • Nous:  Parlez des compétence que vous avez déjà et leur utilité au sein de l’entreprise, ce que vous souhaitez découvrir et développer avec elle. 

Proposez un rendez-vous pour présenter votre projet de vive voix, n’oubliez pas la formule de politesse.

Avant tout envoi, il est impératif de se relire et faire relire.  Certains sites comme Scribens vous proposent une première correction mais demandez toujours à quelqu’un de revérifier. Une lettre de motivation ne doit pas comporter de fautes, tout comme un CV, c’est le minimum qui vous sera demandé.
 
La règle N°1 de la recherche d’entreprises est  « Ne jamais vous y prendre au dernier moment ! « 

Il est capital de procéder à un démarchage en amont (idéalement de six mois à un an avant le début de votre formation) des entreprises que vous ciblez.

Voici quelques conseils pour bien débuter :

  • Déterminez le marché que vous allez prospecter.
  • Sélectionnez dans ce premier tri les entreprises qui vous intéressent et celles qui correspondent au diplôme que vous préparez.
  • N’hésitez pas à contacter les conseillers en formation de votre école qui sauront vous aiguiller sur des pistes auxquelles vous n’aurez pas réfléchi naturellement.
  • Privilégiez le contact en face-à-face, écumez les salons de l’alternance, les foires à l’emploi. 
  • Montrez-vous actif(ve) dans votre recherche ! Quelqu’un de déterminé et de dynamique maximisera ses chances et favorisera son positionnement !
  • Ne négligez pas les PME, même si elles ne vous font pas autant rêver que les grandes multinationales, elles reçoivent aussi beaucoup moins de candidatures.
  • Utiliser les bons outils ! Des sites comme Pôle Emplois, Indeed, l’EtudiantMonster ou Keljob son d’excellentes ressources pour débuter votre recherche.
  • Soyez spontané, les offres d’alternance que vous trouverai en ligne ne représente que la partie visible de l’iceberg. 80% du marché professionnel n’est pas référencé, les candidatures spontanée et le bouche à oreille seront vos meilleures armes pour réussir.
  • N’attendez pas, sans réponse, relancez vos candidatures sous une dizaine de jours au plus tard.
 
Un point clé dans votre recherche :

Ne repartez jamais les mains vides, pour chaque coup de téléphone, prise de rendez-vous, rencontre avec des recruteurs, etc., demandez une adresse mail, un nom, un numéro et constituez votre réseau de recruteurs.

L’entreprise que vous contactez ne recrute pas en alternance ? Qu’a cela ne tienne, demander à votre interlocuteur de vous donner un contact parmi ses collaborateurs, peut-être que lui aurai un poste à pourvoir.

Un entraînement qui paie

Il faut être préparé(e) pour pouvoir gérer son stress. Voici quelques pistes :

  • Commencez par faire le trajet avant le jour de l’entretient, pour éviter tout retard.
  • Présentez votre projet a des amis, le fait de bien connaître son sujet et de répéter l’exercice vous mettra plus en confiance et vous habituera a vous exprimer sur votre projet.
  • Prévoyez d’emmener votre CV ainsi qu’une copie de l’offre d’emploi (si ce n’est pas spontané)et prenez de quoi noter.
  • Révisez votre projet professionnel, reposez-vous les questions de la première étape. Réfléchissez en amont aux questions qui vous seront posées sur votre choix de l’alternance, de votre projet, de cette entreprise en particulier.
  • Habillez-vous de manière professionnelle, mais n’en faîte pas trop. Adaptez-vous aux tenues des salariés (surveillez la sortie des bureaux pour vous faire une idée).
  • Un entretient commence dès la porte d’entrée, soyez aimable avec tous les employés, ce sont peut-être de futur collègues et rien ne vous dit qu’ils ne peuvent pas influencer la décision finale vous concernant. Restez concentré jusqu’à votre départ.
  • Prenez le temps de répondre aux questions et questionnez le recruteur sur le poste, la conversation ne doit pas être a sens unique.
  • Soyez actif, regardez votre interlocuteur et n’hésitez pas a reformuler les questions pour être sûr d’avoir compris votre interlocuteur.

Si vous respectez tous ces points, il n’y a aucune raison pour que cela se passe mal. Soufflez et lancez-vous.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !